top of page

chroniques SANTÉ

Rechercher

LES CHOUX

Le chou est un superaliments et des plus anciens légumes cultivés, les premières traces de culture datent de 4000 ans.

Il est utilisé comme moyen thérapeutique depuis l’Antiquité, les Romains l’ont adopté pendant six siècles pour panser leurs blessures et atténuer les effets des orgies.


Histoire du chou


En Grèce Antique, les futures mères mangeaient du chou pour être certaines d’avoir du lait après l’accouchement.

On trouve trace de ses bienfaits dans les écrits d’Hippocrate, Pline l’Ancien, Galien, il semble même que Caton l’Ancien se soignait uniquement avec des remèdes à base de chou. Au Moyen- âge, le chou est le légume le plus consommé, souvent associé aux paysans et aux pauvres, mais on le retrouvera plus tard servi sur les tables de Louis XIV, comme presque tous les fruits et légumes. Le terme « chou », qui vient du latin caulis, est apparu dans la langue française au XIIe siècle. On a désigné le chou pommé de « caboche », puis de « cabus », mots empruntés à l'italien capoccia ou cappuccio, qui veulent dire « à grosse tête ». Le nom latin de l'espèce Brassica serait dérivé d'un mot celte, bresic, qui voulait justement dire « chou », alors que oleracea veut dire potager. Un Brassica oleracea est un chou du potager.


Les Chinois les premiers surent le conserver dans la saumure, les Huns et les Mongoles le ramenèrent en Europe de l’est, où son succès gagna tout l’Europe.

Il devint au moyen-âge, l’aliment de base des paysans d’Europe, bien avant la pomme de terre. Mais il sut aussi séduire les rois et les dames de la Cour, et il fut longtemps servi, tard dans la nuit, sous forme de soupe, dans les soirées mondaines. Les navires étaient aussi chargés de ce précieux légume, qui, par sa grande richesse en vitamines C, aidait à lutter contre le scorbut, cette « peste des mers » qui pouvait ravager des équipages entiers. Le chou s’avère en effet un véritable médicament, riche en fibres et en anti-oxydants, comme l’avaient bien compris les gens du moyen-âge.

Antiseptique, il soulage aussi les ulcères, certaines maladies de peau, protège le système cardio-vasculaire et prévient le cancer du colon.

Les premiers choux cultivés étaient probablement des borécoles (kale en anglais), des choux cavaliers (collards) ou des choux à grosses côtes (chou du Portugal), espèces qu'on a sélectionnées au cours des siècles pour leurs feuilles, nettement plus grosses que celles de leur ancêtre sauvage. Ces choux ne pomment pas, comme en témoigne le nom latin du borécole, Brassica oleracea var. acephala, qui signifie littéralement « chou sans tête du potager ». Ce serait vers le Ve siècle avant notre ère que cette première variante du chou sauvage aurait pris sa forme définitive.

6 raisons de manger des choux

Chou vert, rouge, frisé, rave, mais aussi chinois ou de Bruxelles. Le choix est vaste et leurs atouts santé sont indéniables. Profitez des bienfaits de ces superaliments tout l’hiver.


1. Le chou favorise l’élimination des toxines

Les choux renferment des dérivés soufrés (sulforaphane, sinigroside, indole...) Ces substances ont des vertus détoxifiantes. Les dérivés soufrés accélèrent l’élimination des toxines dans l’organisme, et plus particulièrement au niveau du foie.

2. Le chou renforce l’immunité

Les choux à feuilles et à fleurette contiennent de la vitamine C et des caroténoïdes comme le bêtacarotène, la lutéine, la zéaxanthine. Ces substances interviennent au niveau des muqueuses et des cellules de l’organisme et l’aident à lutter contre les virus et les bactéries.

3. Le chou limite le risque de déclin cognitif

Il contient de la vitamine K, de la lutéine et du bêtacarotène qui limitent le vieillissement prématuré. Ces substances permettent effectivement de garder un cerveau en bonne santé plus longtemps.

4. Le chou est peu calorique

Comptez ente 12 calories aux 100 g pour le chou chinois, le moins calorique comme le concombre, et 41 calories pour le chou de Bruxelles, le plus calorique, mais pas davantage que l’artichaut. Ce qui en fait un légume minceur.

5. Le chou apporte du potassium

Selon les variétés, le chou en renferme entre 92 mg aux 100 g pour le chou vert et 447 mg pour le kale. Le potassium est indispensable pour prévenir l’hypertension, réduire le risque d’accident vasculaire cérébral et de calcul rénal.

6. Ils protègent des risques de cancer. Les choux contiennent des flavonoïdes et des substances soufrées qui auraient des propriétés bénéfiques sur la prévention des cancers, en stimulant le système immunitaire. Ces éléments pourraient diminuer la formation et la croissance de cellules cancéreuses. A condition de consommer du chou au moins deux fois par semaine.

 

À chaque chou, sa particularité


  • Le kale : il est très riche en vitamine C, avec 120 mg aux 100 g, ce qui couvre plus de 100 % des besoins quotidiens.

  • Le chou chinois : plus de 50 % du calcium qu’il renferme est biodisponible, quand celui du lait l’est à hauteur de 32 %, et celui des épinards à 5 %.

  • Le chou rouge : il renferme une quantité élevée de cyanidine, un antioxydant.

  • Le chou commun : c’est une excellente source de vitamine K, nécessaire à la coagulation du sang.

  • Le chou de Bruxelles : il est particulièrement riche en indoles, des antioxydants.

  • Le chou vert, un aliment antioxydant. 200 g de chou vert apportent 100 % des besoins quotidiens en provitamine A, et 25 % de ceux en vitamine E, deux vitamines antioxydantes. Et comme plat d'hiver sain, il peut se marier avec une palette. Outre des protéines, la palette fournit des vitamines B, du fer, du zinc et du sélénium.

  • Le chou-fleur, un aliment peu calorique. Le chou-fleur cuit fournit 17 kcal/100 g, idéal dans un régime minceur. Très riche en vitamine C, ses fibres sont aussi très efficaces pour améliorer le transit intestinal. Pour conserver la blancheur du chou-fleur, il est recommandé de le couvrir d'eau et d'une cuillère à soupe de jus de citron avant de le faire cuire. Pour un gratin léger, le chou-fleur peut être associé à un fromage blanc 0 %.

  • Le chou de Bruxelles, riche en potassium. Le chou de Bruxelles apporte plus de 300 mg/ 100 g de ce minéral, essentiel à la contraction musculaire et au bon fonctionnement des reins. Pour une purée flamande reminéralisante, le chou de Bruxelles peut être associé à des pommes de terre.

 

Les leaders mondiaux de la production de chou


La Chine représente des tonnes de chou 32,800,000 produites dans le monde. Les autres pays asiatiques de la liste sont l'Inde (tonnes 8,500,000), le Japon (tonnes 2,300,000), la Corée du Sud (tonnes 2,118,930) et l'Indonésie (tonnes 1,487,531). Les principaux pays producteurs de choux d'Europe sont la Russie (tonnes de 3,309,315), l'Ukraine (tonnes de 1,922,400), la Pologne (tonnes de 1,198,726) et la Roumanie (tonnes de 990,154). Les États-Unis représentent des tonnes 964,830 de la production mondiale totale.




 


Le chou du Québec est bon et a bonne réputation.


Le Québec est le plus gros producteur de choux au Canada. Après le maïs sucré et les carottes, le chou est le légume de champs le plus récolté au Québec.

C'est par ses caractéristiques nordiques que le Québec rencontre les conditions essentielles à la culture du chou. Nos conditions climatiques permettent de produire des choux plus compacts et plus gros, critères de transformation qui rencontrent la nouvelle tendance dans le chou.


Le chou de Lanaudière...

C'est dans la région de Lanaudière au Québec que plus de la moitié de la production canadienne de choux se fait. Cette région, située au nord du fleuve Saint-Laurent, est plus froide et plus propice à la culture du chou.

René Bérard, le plus gros producteur de choux au Canada. Sa ferme maraîchère de choux pommés a une superficie de 300 acres et est situé à Saint-Lin près de Mascouche.

La culture du chou nécessite beaucoup d'eau. Les sécheresses sont les grandes ennemies des producteurs.

À la ferme Bérard, on plante des choux dès le début du mois de mai.


La récolte se fait au mois de novembre et se fait manuellement, chaque chou doit être coupé à la main et déposé comme un oeuf dans la boîte. Même si le chou est un légume dur il est aussi très fragile.

Les choux entrent ensuite dans l'entrepôt pour une période de huit à neuf mois, jusqu'au mois de juillet suivant.

 

Le chou kale fait définitivement partie de la catégorie des « super aliments ». Il est gorgé de nutriments essentiels à la santé globale et permet d’atteindre les besoins quotidiens en de nombreuses vitamines et minéraux mais aussi en fibres. De par son potentiel antioxydant très élevé, il devrait faire partie de l’alimentation quotidienne de tous.

Le chou kale n'est autre qu'un chou frisé (Brassica oleracea convar. acephala var. laciniata, famille des Crucifères ou Brassicacées, pour être exact). Il est cultivé en France et ailleurs en Europe depuis des lustres, mais depuis quelques décennies, on l'avait un peu oublié.

Les besoins en vitamine A d’un adulte sont de 700 à 900 μg par jour. Une portion de 100 g de chou kale fournit donc de 80 à 110% des besoins en vitamine A de la journée. Cette vitamine joue un rôle primordial dans la santé des yeux mais aussi dans la croissance des os, la reproduction, la régulation du système immunitaire, la santé de la peau et des muqueuses et l’absorption du fer.

 

Expressions françaises avec chou

Bête comme chou : Enfantin. Faire chou blanc : Échouer, ne pas trouver. Faire ses choux gras de : Tirer profit de. Feuille de chou : Journal de mauvaise qualité. Ménager la chèvre et le chou : Ne pas prendre parti. Rentrer dans le chou : Attaquer, heurter de front.


Synonymes de chou

gentil, mignon, plaisant, charmant, parfait, girond, joli, craquant

 

Bien manger c'est important,


81 vues0 commentaire

Comments


bottom of page